jeudi 16 août 2012

Le titre d'un livre (33/52)


Semaine 33                                                                                                                                    Le titre d'un livre

Mi-mai 2012.
Il est encore tôt. J'écarte le voilage de la fenêtre pour laisser mon regard se perdre dans la lumière du jour naissant. Elle est là, juste en face de moi, comme une sorte de bête tapie dans l'eau, dont l'échine, hérissée d'une multitude de drapeaux noirs, émerge à peine de la mer. Cette île, et ce que j'en ai lu dans mon guide, attisent ma curiosité. Rien de tel qu'un gros caillou fortifié par les Vénitiens en 1579, puis occupé par les Turcs et enfin reconverti en léproserie de 1903 à 1957 pour enflammer l'imagination.



Le soir venu, après avoir sillonné la Crête dans tous les sens, c'est à Plaka, un petit village de pêcheurs encore préservé, que nous nous arrêtons pour manger. Nos mezze terminés, nous bavardons avec nos voisins de table. La femme, d'origine belge, n'est autre que l'épouse du tenancier du restaurant.


Au milieu de la conversation, pointant du menton l'îlot situé à quelques encablures du restaurant, elle me demande soudain si j'ai lu le fameux roman qui se déroule à Spinalonga. Bien obligée de reconnaître que je n'avais jamais entendu parler de ce bouquin, je me suis empressée de lui en faire noter les références sur un coin de serviette en papier.




Nous n'avons pas eu le temps de nous rendre sur Spinalonga mais c'est ce livre qui m'a accompagnée durant mes vacances estivales en France. Une fois plongée dans cette saga familiale, je ne l'ai plus lâchée, retrouvant avec plaisir bon nombre d'endroits visités au printemps et découvrant en arrière-fond l'histoire véridique de cette île transformée en léproserie au début du XXème siècle. Les conditions de vie des lépreux déportés là d'abord de Crête, puis de toute la Grèce, et leur combat pour améliorer leur malheureuse existence (restauration des anciennes demeures turques, remise en service du système d'irrigation installé à l'origine par les Vénitiens, création de jardins potagers etc.) y sont décrits de manière documentée et très réaliste. La lèpre, ce fléau éradiqué il n'y a pas si longtemps et dont je ne connaissais finalement pas grand chose, occupe bien entendu une large place dans ce bouquin.


Je ne vous cacherais pas que si je me suis facilement laissée embarquer dans l'histoire de ces trois générations de femmes au destin étroitement lié à Spinalonga, j'ai cependant regretté que l'auteur ne soit pas parvenue à éviter certains écueils en abusant notamment un peu trop du pathos. Intrigues sentimentales, trahisons, infidélités, passion font certes de ce livre un vrai roman "d'été" divertissant, mais le  style s'en avère décevant à mon sens. D'avantage de consistance n'aurait pas nuit à l'ensemble. Il n'en demeure pas moins un best-seller traduit dans 25 pays et vendu à plus de deux millions d'exemplaires. L'avez-vous reconnu?


Cliquer sur les photos pour les agrandir

Une fois de plus, j'ai pris des libertés avec le projet 52 en utilisant une photo datant de mai dernier. Mais comme de toutes façons, j'envisageais de parler ici de ce roman, la tentation était trop grande, d'autant plus que le thème de cette semaine me permet de vous proposer une brève escapade en Crête. Je posterai samedi prochain au bas de ce billet la réponse à cette petite devinette.

Si vous avez besoin d'un bouquin, pas besoin d'aller à la bibliothèque, c'est chez Donlope qu'il faut vous rendre dimanche pour y trouver en images toutes les propositions de lecture des participants au projet 52.

Edit du vendredi 17 août 2012

Bravo à Véro qui a découvert le titre de ce livre. Je voulais encore préciser que j'ai pris la photo qui illustre le thème de la semaine avant de connaître ce bouquin. C'est marrant comme la photo de la couverture et la mienne se ressemblent.


Vous pourrez lire le résumé de l'histoire et l'avis d'autres lecteurs ici. Personnellement, je l'ai téléchargé en format kindle sur mon Ipad. J'apprécie beaucoup cette formule pour mes lectures de voyage. Bon week-end à tous et à la semaine prochaine.

22 commentaires:

  1. Merci pour cette petite virée en Crête ! Je ne connaissais pas cette histoire à Spinalonga... A lire donc même si le style, d'après toi, n'est pas top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu cherches une lecture facile et divertissante, c'est ce qu'il te faut. L'histoire est bien articulée , C'est un roman traduit de l'anglais, ceci expliquant peut-être cela...

      Supprimer
  2. La Crête est une île un peu délaissée au profit de la Grèce mais je crois que c'est dommage. Le roman dont tu parles me dit vaguement quelque chose, j'aime beaucoup les romans sur fond historique ... mais sans trop de "bluette".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plein été, la Crête est envahie de touristes. il y a beaucoup de jeunes qui viennent faire la fête ou plutôt des beuveries au bord de mer. C'est ce qui m'avait déplu il y a 6 ans. Cette année au printemps, il y avait encore peu de monde, c'était nettement plus agréable.

      Supprimer
  3. Un bel instant de voyage que tu nous proposes là. Une belle écriture aussi, au début surtout, j'ai été saisie et j'ai pensé que tu avais copié le début d'un roman ;-). Tu devrais essayer d'aller plus loin avec ce type de narration.
    Cette histoire me dit quelque chose. Un souvenir d'un roman lu il y a longtemps dont je n'ai aucun souvenir du titre. Une femme mannequin qui part pour soigner sa lèpre et qui découvre une autre facette de la vie que celle des podiums, la compassion aussi. Un truc muche du genre.

    A part ça, je ne suis pas certaine que la lèpre soit totalement disparue de la planète. J'ai rencontré une association près de chez moi qui milite pour aider certaines populations qui en souffrent encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien écrire mais hélas je manque de temps pour le faire correctement. Un jour peut-être... Merci pour ton beau compliment. Ce roman est récent, ce n'est certainement pas celui que tu as lu il y a quelques années. Et tu as raison, il me semble aussi que la lèpre réapparaît en certains endroits du globe, en Inde je crois. Maintenant que je sais un peu mieux en quoi consiste cette maladie, ça me fait froid dans le dos.

      Supprimer
  4. Comme Terre Indienne, j'ai cru que tu avais recopié un passage du livre dont il faut trouver le titre. Belle écriture c'est vrai, et belles photos, comme toujours !
    Pour le livre, cela ne me dit rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline. Une fois de plus, c'est en regardant mes photos et en essayant de me remettre dans l'ambiance que l'inspiration me vient. Je donnerai tous les détails sur ce bouquin samedi prochain. A bientôt.

      Supprimer
  5. Joli coup double : une énigme littéraire et une virée en Crète ! Très belles photos bien dépaysantes ... et un récit très bien écrit. Dommage, je ne connais pas ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça faisait un moment que j'avais dans l'idée de parler de ce livre en montrant quelques photos prises ce printemps mais le temps m'a manqué. Et je dois reconnaître que pondre ce genre de billet est assez chronophage (en plus de la préparation des images). Heureusement que le 15 août était férié ;-)

      Supprimer
  6. un joli reportage, et une belle invitation au voyage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à toi, je crois que c'est la première fois que je te lis:-) Merci de ta visite et de ton commentaire.

      Supprimer
  7. De belles images qui me sont familières. Je ne connais pas le roman dont tu parles, j'attends donc le résultat de l'énigme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, pour toi ce n'est pas vraiment du dépaysement!

      Supprimer
  8. En tout cas c'est toujours un régal de te lire, autant que de voyager avec tes photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et cela me fait toujours très plaisir de lire de tel commentaire. ça me motive à continuer. Merci Cath!

      Supprimer
  9. Je ne connais pas le livre dont tu parles mais Mr Google me propose l'île des oubliés.
    Merci pour cette balade instructive et en images (de qualité, comme d'hab).
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es futée et Mr. Google a vu juste. Bravo!

      Supprimer
  10. Jolies photos illustrant bien ton texte si agréable à lire. Une balade qui donne envie de se télé-transporter ;)

    RépondreSupprimer
  11. Pas facile comme thème, difficile à choisir :) Je ne connais pas ce livre (que j'ai trouvé grâce à Google), pourquoi pas à lire en vacances en Grèce ? Et voir des photos de ce pays me fait tjs quelque chose, en effet ce sont mes racines du coté paternel.
    Kalinichta !

    RépondreSupprimer
  12. Mais pourquoi donc ces femmes sont installées au soleil?

    RépondreSupprimer
  13. Effectivement Spiruline, un livre divertissant, avec des personnages et une intrigue un peu trop stéréotypés.

    Bon weekend!!!

    RépondreSupprimer

J'ai toujours grand plaisir à vous lire, alors ne soyez pas timides, osez!